jeudi 27 décembre 2012

THE GUERNSEY LITERARY AND POTATO PEEL PIE SOCIETY


THE GUERNSEY LITERARY AND POTATO PEEL PIE SOCIETY

(LE CERCLE LITTÉRAIRE DES AMATEURS D'ÉPLUCHURES DE PATATES)


Enfin, je sais ce qui se cache derrière ce cercle littéraire au nom intrigant et improbable !
Je ne vais pas m'étaler sur la présentation de ce roman épistolaire qui a eu de très bons échos un peu partout et qui a largement été commenté ! Simplement, je dirais que globalement, j'ai trouvé ce livre sympa, mais pas non plus à tomber par terre. Je m'y attendais assez cela dit, je ne sais pas, l'intuition, du coup je n'ai pas de réelle déception. C'était juste la curiosité qui m'a poussée à sauter le pas.

L'impression, les images qui me viennent à l'esprit quand je repense à ce récit, c'est, guimauve, trop de bons sentiments, sirupeux, malgré les horreurs de la guerre et de l'occupation en toile de fond. Comme si on avait peint trop de rose pour égayer un tableau bien sombre, 
De plus, ce qui m'a gênée, c'est que j'avais l'impression que tout était écrit d'une même voix, quel que soit le narrateur, ou devrais-je dire, l'auteur des lettres. J'ai ressenti un manque de personnalité vraiment distinctive à travers la voix des personnages.
C'est toujours écrit avec la même bienveillance, la même politesse extrême (bon, on est british ou on ne l'est pas...), le même enthousiasme ou étonnement naïf. Et puis, tout le monde est tel qu'on s'y attend, aucune surprise, tout est prévisible. Les gentils sont gentils, les aigris, aigris, les saints, saints jusqu'au bout des ongles...
Par ailleurs, la bavarde et toujours enthousiaste Juliet Ashton m'a parfois exaspérée, bien qu'elle soit parfois amusante. 
Bon et puis la fin, tellement attendue... Tellement gros...

Ceci dit, ça se laisse lire, parfois avec le sourire aux lèvres, soit de moquerie, soit de tendresse (là ça devait dépendre de mon humeur). Il y a de bonnes choses dans ce récit, l'originalité du concept déjà, parler de ces îles Anglo-Normandes un peu oubliées du monde pendant l'occupation, le fond est vraiment intéressant. On y parle en plus d'un écrivain, de son éditeur, il y a un peu de passion dans l'air, mais pas entre ceux qu'on croit (enfin, qu'on essaie de faire croire), et ce cercle littéraire, né pendant la deuxième guerre mondiale, sur une île dont on parle peu, Guernesey, occupée par les Allemands, voilà qui sort de l'ordinaire... mais je n'ai pas été prise par la magie générale de ce récit, comme si j'y voyais trop d'artifices.

La démarche de l'auteure est appréciable et elle a du mérite pour cela, je comprends son succès, je n'ai d'ailleurs pas détesté hein, mais c'est loin d'être un coup de coeur. Pour dire, j'étais assez pressée d'en finir et ravie quand je suis arrivée à la fin, style "ça c'est fait". 


A lire comme un gentil conte destiné à réchauffer les coeurs meurtris par les épreuves de la vie et du destin. C'est un récit qui s'apprécie comme une jolie tragi-comédie sentimentale en film, qui peut faire du bien, comme qui pourrait ennuyer.
D'ailleurs le succès de ce roman est tel qu'il sera porté à l'écran, avec Kate Winslet dans le rôle de Juliet Ashton. A mon avis, il y a des chances pour que je sois plus réceptive au film qu'au livre en fait...


Intègre du coup le

Les auteures
Mary Ann Shaffer est née en 1934 en Virginie-Occidentale. C'est lors d'un séjour à Londres, en 1976. qu'elle commence à s'intéresser à Guernesey. Sur un coup de tête, elle prend l'avion pour gagner cette petite île oubliée où elle reste coincée à cause d'un épais brouillard. Elle se plonge alors dans un ouvrage sur Jersey qu'elle dévore : ainsi naît sa fascination pour les îles Anglo-Normandes. Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates est son unique roman, écrit en collaboration avec sa nièce, Annie Barrows, elle-même auteur de livres pour enfants. Mary Ann Shaffer est décédée en février 2008, peu de temps après avoir appris que son livre allait être publié et traduit en plusieurs langues.

18 commentaires:

  1. Ah ba si y'a Kate, je dis OUI !
    J'aimerais bien relire ce roman tiens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bon choix pour Kate. Elle pourrait m'aider à mieux supporter Juliet ! Cela dit, le film n'est même pas encore en cours de tournage, il me semble. Prévu courant 2013.

      Supprimer
  2. Un souvenir confus. Je l'ai lu en VO, me souviens plus si les styles étaient les mêmes. je vais te croire.
    Allez, si tu veux de l'épistolaire haut de gamme, tu as Les liaisons dangereuses;..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En lisant (sur Babelio) quelques avis moins enthousiastes que la plupart, il semblerait que ce problème de style se ressente aussi en français. Mais nous sommes visiblement des lecteurs tâtillons, nous, les ronchonneurs sur les détails.
      Sinon je ne recherche pas forcément de l'épistolaire, et je crois que je préfère Les liaisons dangereuses en film aussi.

      Supprimer
  3. Tu confirmes que je fais bien de ne pas souhaiter le lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi ce n'est pas un roman à lire d'urgence, franchement (enfin, surtout quand on a plein d'autres livres qui attendent), mais après, nous ne sommes finalement qu'une poignée à ne pas être complètement tombés sous le charme.

      Supprimer
    2. L'idée est justement que je ne souhaite pas le lire non pas parce que j'estime que c'est une daube mais parce que j'ai déjà tellement d'autres bouquins en attente, PAL et LAL confondues, que je ne vais pas en rajouter si cela n'en vaut pas vraiment la peine (surtout pour quelqu'un qui cherche à accroître la qualité de ses lectures).
      Au fait, le "Don Quichotte" project : c'est quoi le plan ? (non, parce que je ne vais pas le lire toute seule, sans comité de soutien, sans coups de pieds aux fesses, sans thé ni chocolat, etc. ).

      Supprimer
    3. J'ai tendance à raisonner comme ça aussi maintenant. Il faut vraiment que le livre soit GÉNIAL, INCONTOURNABLE, MAGISTRAL, pour qu'il passe devant PAL et LAL. Bon, des fois je cède, comme ça je peux dire "ça c'est fait, ok, maintenant je sais de quoi on parle". Mais ça m'énerve si ce n'est pas aussi extraordinaire que les avis le laissent entendre...
      Bon, sinon le DQ project, euuh, ben pour l'instant ya pas de plan. En fait on essaie de voir quand ça arrange tout le monde déjà (tout le monde = Keisha, toi et moi pour l'instant), et après on motive la troupe, on se tient informées de nos avancées, de nos galères, via blog, mail ou FB (si tu es sur FB).

      Supprimer
  4. DQ, les filles, je l'ai déjà lu, et si j'ai envie de le relire, il y a une raison. De plus Cryssilda a bien donné envie, non?
    Pour le soutien, oui, pas mal, car la bête est longue (non, pas difficile, juste longue) et je sais que pour Alexis Zorba les échanges virtuels m'ont motivée pour aller au bout.
    Sinon, pas de projet bien défini, juste le lire. Mais on pourrait se donner une date pour commencer, (que je serai la première à ne pas respecter, hum), et ensuite se motiver, style "rho là, t'as lu ce passage?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon moi y a pas trop de risques de lâchage avec DQ, il est dans mes projets lecture depuis belle lurette (pas comme G&P ), et 2013, je le sens bien (mouahaha). Et puis cette année j'ai fait mes preuves pavés avec Le Vicomte de Bragelonne (3 tomes quand même) et Game of Thrones donc je ne me fais pas de soucis pour le nombre de pages.
      Reste à trouver la bonne date oui, tout est une question de trouver le bon créneau... Et c'est vrai qu'échanger pendant la lecture motive bien, et puis c'est plus fun !

      Supprimer
    2. Actuellement je lis beaucoup, mais des trucs envoyés, etc, ou alors je dosi au moins lire les derniers achetés. Il est possible qu'assez vite je sois sur les rails...(euh je voulais aussi relire les Rougon Macquart, mais compte tenu de ce que je lis par an, c'est plus que casable)

      Supprimer
    3. Je ne pense pas être prête avant le premier trimestre 2013 car ça va être assez chargé (je reprends le boulot, toujours dans les livres) et je compte placer le tome 4 de Game of Thrones, là, vers fin janvier, et finir mes emprunts bib' + 3 livres de PAL.
      Zola j'ai beaucoup lu, dont un "récemment" (enfin il y a 1 ou 2 ans ) donc plutôt repue de ce côté-là, mais j'ai bien envie d'un George Eliot ! (déjà dans ma PAL Kindle).

      Supprimer
  5. Grande nouvelle ! J'ai téléchargé les deux tomes de DQ en PDF. Bon, ce n'est pas idéal pour le trimballer partout avec soi mais cela m'évitera déjà de me stresser quant à la dispo à la biblio et je pourrai toujours jouer sur les deux plans.
    Sinon...
    Je n'ai pas de compte FB (mais je suis sur Twitter) et je n'ai pas ton mail mais j'imagine que ça peut s'arranger.
    @Keisha : je n'ai pas lu le billet de Cryssilda et je ne veux rien lire dessus avant d'attaquer la bête (en vérité, j'ai déjà lu l'avis et l'analyse d'Alberto Manguel dans son "Journal d'un lecteur" mais ce n'était pas calculé. Le livre figurait dans la liste des lectures de ce cher Alberto et le bougre m'a donné envie de m'y mettre).
    Enfin, je suis rassurée si déjà ce n'est pas difficile à comprendre, juste long (ça, c'est jouable. Je me suis bien relu "Le Quatuor d'Alexandrie" en deux mois cette année - et pour le coup, c'est un livre tordu). Mais Alberto m'a laissé entendre que cette oeuvre était profonde et donnait à penser et dans ce cas, je lis plus lentement.
    Effectivement, mon idée est bien de ne pas caler grâce à des échanges, voire à des coups de pieds aux fesses, certes virtuels, mais c'est assez efficace avec moi ;)
    Côté planning, je n'ai guère de visibilité. J'aime bien l'été parce que, sauf exception, je lève le pied à ce moment-là pour m'attaquer à des gros morceaux (mais à lire sur l'ordi, ce sera moins "glop"). Cependant, que la première à être prête se signale et je m'adapterai (quitte à n'en faire qu'à ma tête comme Keisha ;p). Sauf grand chambardement, je peux l'être dès début mars.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent ! Déjà tu es très motivée, c'est plutôt bien parti !
      Je ne pense pas être prête en mars mais avril, c'est jouable. J'avais pensé l'été aussi mais il vaut mieux battre le fer tant qu'il est chaud, donc prévoir pas trop tard dans l'année, quitte à repousser de quelques mois en cas d'imprévus. On va essayer de rameuter d'autres lecteurs aussi dans l'aventure. Plus on est de fous, plus on rit !
      J'avais ouvert un compte Twitter à un moment pour voir de quoi il retournait mais je n'y ai rien compris, du coup je ne suis même pas sûre de retrouver mon mot de passe... mais échanges via mails ou blogs, ce sera parfait !
      Pfiou, Le Quatuor d'Alexandrie... il est dans ma PAL. J'avais essayé de le commencer il y a... euh, ouhla, près de 7 ans, je n'ai pas dû dépasser deux pages ! Je ne désespère pas ! Un jour, un jour... Donc si tu t'en es sortie sans bobo, DQ, c'est dans la poche pour toi !
      Et pas de soucis, on distribuera des coups de pieds aux fesses à la volée en cas de ramollissement! (mais moi je marche plutôt à la carotte. Si je m'essouffle et qu'on me fait miroiter que 100 pages plus loin, c'est vraiment bien parce que..., tagada tagada...)

      Supprimer
  6. J'ai lu ce livre il y a bientôt deux ans... Je ne me souviens plus du tout de la fin... Je me rappelle avoir pas mal mélanger les personnages, par contre, avoir grandement apprécié les réponses à des questions que je n'avais même pas pensé à me poser... Que c'est il passé sur ces îles pendant la guerre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben voilà... Un livre qui enchante peut-être sur le moment mais qu'on oublie vite dans les détails, j'ai l'impression. Le fond historique est très intéressant en revanche, ça c'est clair ! En soi, c'est un très beau projet de livre. Bel hommage à ces îles, et en particulier Guernesey, dont j'avoue que je ne connaissais pas grand-chose...

      Supprimer
  7. Il me semblait que je devais le lire. Je vais peut-être repousser alors. Mais juste repousser parce que le titre me fait toujours envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je ne suis pas très romance, ni guimauve (sauf la vraie guimauve qu'on peut manger), donc ne te fie pas trop à mon avis. La grande majorité des lecteurs est plutôt enthousiaste, voire totalement conquise !

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^