lundi 7 décembre 2015

MILLE PARAGES - TOME 1


MILLE PARAGES - TOME 1

             FRAGMENTS BOURLINGATOIRES D'ICI ET D'AILLEURS


Repéré chez Jérôme, il était évident que cet album était pour moi, et n'en déplaise à mon bouclier anti-PAL, il allait franchir le barrage des urgences et priorités livresques (2015 Jérôme, 2015 !).

Tout est dans le titre.
J'aimais particulièrement l'idée du bourlingueur qui est en totale adéquation avec mon idée du voyage, de l'exploration, qui évoque une grande curiosité et une ouverture d'esprit dans l'approche de l'inconnu, souvent hors des sentiers battus, l'acceptation du pire comme du meilleur, l'envie de découverte, de surprise, sans espérer forcément le Graal. Bref, tout ceci était prometteur d'aventures en tout genre et particulièrement inédites, et ça me plaisait d'avance.
J'aimais aussi l'idée de "fragments", évocateur du carnet, du croquis, de l'aperçu, de l'instantané, quelque chose de partiel qui ne se considère pas généralisateur, une vision des choses sous le prisme de l'expérience personnelle, quelque chose qui admet que ce qui est vu et vécu n'est qu'une partie d'un tout.
Et puis évidemment, "d'ici et d'ailleurs", ça évoquait autant l'idée des voyages dans les pays les plus lointains, comme plus proches, dans son propre pays. L'aventure peut en effet être à deux rues de chez soi pour celui qui sait ou prend le temps d'observer. Et en effet, avec Simon Hureau, l'auteur, on bourlinguera dans la jungle thaïlandaise, la brousse togolaise et j'en passe dans l'exotique et l'aventureux, mais aussi dans les rues de Florence, à Reims, sur les bords de Loire, ou lors d'un simple trajet en RER.

Bref, l'idée générale de cet album m'a plu mais My god, que c'est foisonnant et fourre-tout. Une impression un brin chaotique, comme un puzzle de mille souvenirs de moments forts, de situations insolites lors de ses escapades, parfois cocasses, qu'on serait bien en peine de rassembler. D'ailleurs, l'image la plus représentative de cet album serait ce dessin de l'auteur ci-après.

J'ai eu un peu de mal avec ça par moment mais je pense que c'est l'âme même de cet album et de ces aventures, et qu'il aurait été impossible d'y mettre de l'ordre (lequel ?), de lisser tout ça.
Il y a même une certaine profusion dans la variété des dessins et des traits. C'est en fait un album qui compile pêle-mêle une douzaine d'années de croquis et de récits plus ou moins courts, ceci expliquant cela. C'est un peu vertigineux, décousu par moment, avec une inégalité dans l'intérêt de certains épisodes,  mais j'ai apprécié la simplicité, l'humilité, l'humour et la dérision qui se dégageaient de l'auteur à travers ces récits.

L'auteur
Simon Hureau est né en 1977 à Caen et a publié ses premières pages de BD en tant qu'étudiant aux Arts Déco de Strasbourg... Il entame très tôt une fructueuse collaboration avec le label Ego comme X. En 2006, ce dessinateur virtuose aux récits souvent amers publie Tout doit disparaître aux éditions Futuropolis. Depuis, c'est principalement à la Boîte à Bulles, qu'il mène son parcours d'auteur.

8 commentaires:

  1. Auteur présent à la bibli, mais pas avec ce titre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ses autres titres valent peut-être le détour aussi.;-) J'ai hâte de la parution des 2 autres tomes constituant cette série des Mille parages. Si j'ai bien compris, un détour par la Chine et un autre par l'Indonésie nous attendent !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui, ça te plaira certainement beaucoup, toi qui es une vraie voyageuse dans l'âme aussi !

      Supprimer
  3. Moi j'ai apprécié la simplicité, l'humilité, l'humour, la dérision ET le coté fouillis qui donne finalement tout son charme à l'ensemble je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hmmm... Tout est une question de point de vue... C'est comme préférer une maison fouillis à une maison trop bien rangée parce que ça fait habité, on ressent l'âme du lieu et de ceux qui l'habitent. Je ne suis pas une psychorigide de l'ordre (loin de là), mais un peu de structure dans le tas, je préfère quand même.;-)

      Supprimer
  4. j'aime bien quand c'est foisonnant... rahhh me voilà obligée de me le procurer!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, si tu aimes quand c'est foisonnant, là tu seras servie et il y a de grandes chances que tu apprécies.:-)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...