vendredi 4 décembre 2015

MR. PENUMBRA'S 24-HOUR BOOKSTORE


MR. PENUMBRA'S 24-HOUR BOOKSTORE

( M. PÉNOMBRE, LIBRAIRE OUVERT JOUR ET NUIT )

Un titre qui ne paie pas de mine comme ça, qui n'annonce rien de bien original, que j'ai chargé sur ma liseuse alors qu'il était en promo parce que bon, un livre sur les livres, les libraires et tout cet univers, ça a forcément tout pour me plaire, quoique je finis par m'en lasser un peu car il y en a de plus en plus dans le genre, et on lit toujours un peu la même chose au final.
Grossière erreur avec ce livre qui détonne dans le genre, qui est une météorite géante dans cet univers un peu poussiéreux des romans sur les librairies parce que voilà, c'est moderne, ultra-moderne même, on y parle d'Internet, de Google, de Kindle, de livres audio, de technologie et de médias d'aujourd'hui, et que quelque part, ça ancre ce récit dans une réalité qui est la nôtre et qui est souvent ignorée dans les livres.  J'ai beaucoup aimé le ton très 21è siècle, ça change tellement, ça le rend tellement réaliste, tellement de notre temps.

Voilà ce que j'ai trouvé très fort dans ce  récit. L'auteur, Robin Sloan, parvient à réconcilier et à faire cohabiter deux univers habituellement bien séparés, livres anciens/librairies et technologie d'aujourd'hui, le plus naturellement du monde, et ça, ça décape !

L'originalité de l'intrigue, inattendue, délirante, m'a également énormément enthousiasmée. Le style de l'auteur m'a beaucoup plu aussi. Un ton plein de dérision, malicieux, un humour qui fait mouche. La hyène hilare n'était pas loin, je souriais et pouffais à chaque paragraphe. Les personnages, hauts en couleur, sont bien campés aussi et attachants.

Pour résumer rapidement, Clay Jannon, un webmaster au chômage, se retrouve contraint de travailler de nuit dans la librairie de l'étrange M. Pénombre. Un lieu insolite qui propose peu de nouveautés et des livres comme choisis par hasard, mais surtout, tout un pan de très poussiéreux volumes relégués au fond de la boutique. De très rares clients la fréquentent, voire aucun certain jour, mais Clay voit des membres d'un étrange club de lecture passer régulièrement emprunter et échanger ces vieux ouvrages. En y regardant de plus près, il constate que tous sont écrits dans un code mystérieux. Début d'une enquête à l'improviste à l'aide d'amis bien placés dans la sphère high-tech (nous entrerons même au sein du siège de Google), et qui va le mener là où il ne s'attendait pas, et nous encore moins. Cet auteur a une imagination de folie et est plein de ressources. Mais je n'en dirai pas plus.:-)

Comme c'est un roman quelque peu ambitieux finalement, même si on sent que l'auteur a voulu avant tout s'amuser, on ne sera pas étonné de découvrir qu'il n'est malheureusement pas parfait de bout en bout. Il y a eu quelques moments qui m'ont moins accrochée, l'intrigue est tout de même bien capillotractée au final, même si l'auteur s'en sort avec élégance et cohérence (j'ai été tout de même un poil déçue par la révélation finale, je m'attendais à plus explosif, détonnant).

Malgré tout, quelle découverte surprenante que ce livre. Pas tout à fait un OLNI mais on en est pas loin.  Un roman ultra-contemporain qui met à l'honneur les livres, le savoir, et la défense et la protection de la connaissance.

Extrait de la présentation de l'éditeur :
"Avec un brio irrésistible et une rare intelligence, Robin Sloan a créé un roman d'aventures pour le XXIè siècle, mêlant le charme d'un conte de Murakami à l'enthousiasme débridé d'un jeune Umberto Eco. La librairie de M. Pénombre est un lieu revigorant que vous ne voudrez plus quitter, un cabinet de curiosités où le pouvoir des livres anciens et celui des nouvelles technologies s'allient pour rendre la vie meilleure."

Que rajouter d'autres ? (bon, je n'ai pas trop reconnu Murakami là-dedans)
Un très très bon moment de lecture inattendu qui me donne envie de lire d'autres oeuvres de l'auteur.

L'auteur
Robin Sloan se considère comme un "inventeur de média". Après avoir été notamment directeur des relations média chez Twitter, il s'est tourné vers l'écriture à temps plein. Il dit vivre aujourd'hui "entre San Francisco et Internet".

10 commentaires:

  1. Un titre tentant, autour du quel j'ai attendu les premiers billets qui étaient moins enthousiastes que ce que je croyais. Du coup, tu relèves la barre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai franchement bien aimé. Je ne m'attendais tellement à rien de particulier, et l'intrigue, le style, le ton, l'univers ont été une excellente surprise. Un auteur dont je surveille les publications.:-)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Héhé ! Bah oui mais j'ai plus d'un livre dans mon sac, je ne ressors pas que du classique, et assez rarement de la nouveauté type "sous les feux des projecteurs", alors parfois il y a de bonnes surprises.;-)

      Supprimer
  3. Existe en français, oui, mais ce n'est pas si récent que ça (un an ou deux?)
    J'ai repéré des trucs sympas dans le catalogue F, un autre livre de Laure Murat (mais je crois que ma bibli va l'acquérir) et un récent que je viens d'acheter, Alex au pays des chiffres, d'Alex Bellos. Moi j'aime bien ce côté là du catalogue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi.:-) D'ailleurs, j'ai dans ma PAL (dans un placard au bureau) (oui, ça s'étend jusque là...) Une histoire des haines d'écrivains, de Chateaubriand à Proust, et Une histoire des parents d'écrivains, de Balzac à Duras, estampillés F. donc, et... là encore une fois, repérés chez une blogueuse (mouahaha !).

      Supprimer
  4. PUnaise, mais ça me dit quelque chose ce M. Pénombre, je l'ai vu quelque part, bon c'est noté, j'ai besoin de cela en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas trop repéré sur le blogo mais il y a quand même des avis ici et là, entre autres sur Babelio. Ça va de la déception à l'enthousiasme, en passant par le mitigé.;-) Moi j'ai franchement bien adhéré, à part quelques bémols sur le dénouement, mais bon, ça... :-)

      Supprimer
  5. Jamais entendu parler mais ton avis est franchement tentant. J'ai parfois de la peine avec les livres trop ancrés dans le présent, avec pleins de références très 2010 et poussières. Ca peut mal vieillir.... Bon, en même temps, raison de plus de s'y atteler rapidement ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en trouve pas tant que ça des livres très marqués par notre actualité technologique (peut-être plus dans les thrillers), aussi ça m'a interpellée. C'est sûr que les lire maintenant, ça nous semblera certainement moins désuet que dans 20 ans.;-)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...