dimanche 30 janvier 2022

CURIOSITY


CURIOSITY
         suivi de L'AGRANDIROX

Je ne sais plus chez qui* j'avais repéré ce petit dernier de Sophie Divry (edit *c'était chez PatiVore) mais j'aimais bien l'idée de ce robot missionné sur Mars, en proie à la solitude et à des questions existentielles, et je me l'étais noté dans un coin de ma tête. Le billet de Keisha a achevé de me convaincre et surtout de rappeler ce court récit à mon souvenir.
Curiosity, le rover de la NASA, n'est pas un robot comme les autres, du moins dans l'imaginaire de Sophie Divry. Il a une "tendance à la sociabilité, une aptitude à l'imagination" et une grande sensibilité, alors forcément, sur Mars, il souffre de solitude. Sentant sa mission arriver à son terme et sa mort imminente, il commence à écrire son testament dans un élan désespéré. À travers ses états d'âme, "Sophie Divry interroge notre solitude et notre humanité".

Une nouvelle que j'ai trouvée très sympathique mais je n'ai pas ressenti autant d'empathie que je l'avais espéré pour ce robot. Il se lamente de sa solitude tout le long et c'est un peu tout. Rien de neuf ou de très surprenant. Même les questions existentielles et métaphysiques qu'il se pose et auxquelles on est censé s'identifier sont assez convenues, prévisibles. Peut-être était-ce trop court pour que j'aie vraiment le temps de la réflexion. Ceci dit, après relecture de mon avis (datant d'il y a 11 ans 😱), c'est un peu le même ressenti de lecture éclair dont on ressort sans trop savoir quoi en penser que j'ai eu avec La Cote 400 (le seul autre ouvrage de l'auteure que j'avais lu jusqu'à présent, un monologue là aussi (tiens ?), et je ne m'étonne pas de n'avoir pas fait une urgence de ses autres livres par la suite).
Il y avait toutefois un petit côté amusant à imaginer ce robot et ses angoisses existentielles (je pensais que ce texte m'amuserait davantage sur cet aspect-là, ceci dit), et découvrir Mars comme si j'y avais été téléportée, aussi plate, monotone, et ennuyeuse soit-elle, m'a un peu fait frissonner.:)

La nouvelle suivante, intitulée "L'Agrandirox" - Nouvelle confinée, m'a en revanche davantage amusée et donné envie de lire "La Superficine" (Le Marque-page) de Sigismund Krzyzanowski dont elle est inspirée. Je ne m'étalerai pas dessus car j'ai apprécié en découvrir le thème et le développement au fil des pages. Je pense que c'est le premier texte fictif né du confinement que je lis, moi qui voulais les éviter, et, contre toute attente, j'ai vraiment pris plaisir à le lire.

Intègre le

18 commentaires:

  1. Tu es rapide! Nos avis ne sont pas similaires à 100% mais justement c'est bien, ça. J'ai lu pas mal de ses bouquins, j'en ai repéré 'autres à la bibli, j'espère que tu n'en resteras pas là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais assez tentée par Trois fois la fin du monde mais toujours pas lu à date. En fait, je me rends compte que ses thématiques me parlent à chaque fois mais leur traitement me laisse un peu sur ma faim. Ah, et j'ai son Rouvrir le roman dans ma PAL, c'est de la non-fiction donc peut-être que j'y trouverai davantage mon compte. Il faut juste que je trouve le bon moment pour le caser.:)

      Supprimer
  2. Oh oui je l'avais repere aussi.....oh effectivement, cela doit etre un peu bizarre....ecouter un robot...lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un robot qui pense comme un humain, encore plus fort !;)

      Supprimer
  3. J'ai repéré aussi ce titre chez Keisha, mais tu sembles moins enthousiaste ! A suivre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en avais de grandes attentes mais j'ai dû me contenter de "récit sympathique".;) Peut-être serais-tu davantage comblée ? Il faut essayer pour le savoir.;)

      Supprimer
  4. Tiens, Rouvrir le roman, qui m'avait enthousiasmée (étonnant, non?)
    Pareil pour ma dernière lecture, Je suis une fille sans histoire, d'Alice Zeniter; ne me remercie pas. ^_^
    https://enlisantenvoyageant.blogspot.com/2017/07/la-cote-400-rouvrir-le-roman.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais c'est que j'avais déjà commenté dessus à l'époque.;) Bon, comme tu vois, toujours pas lu. :o Quant à Zeniter, pareil, je vois bien qu'elle en enthousiasme un bon nombre, mais pour l'instant, je ne suis pas trop tentée.;)

      Supprimer
  5. je sais que certains sont fans, je reste un peu sur ma faim avec Quand le diable sortit de la salle de bain. A voir si je la lirai encore...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah à toi aussi elle t'a fait cet effet ?^^ Je lirai sûrement Rouvrir le roman puisqu'il est dans ma PAL, et puis c'est en non-fiction, ça me donnera un autre aperçu de ses talents.

      Supprimer
  6. Jamais lu Sophie Divry et je ne suis pas très tentée (mais ce n'est pas plus mal, vu l'état de ma PAL).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement qu'on n'est pas tenté par tout. Notre vie de lectrices serait cauchemardesque (déjà là, c'est limite^^).

      Supprimer
  7. Je comprends ce petit côté "je reste sur ma faim", c'est l'effet que m'avait fait Trois fois la fin du monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Trois fois la fin du monde laisse aussi sur notre faim ? Décidément ! Pourtant j'allais lui donner une sérieuse chance à celui-là mais du coup je vais m'abstenir...

      Supprimer
  8. Un récit original, en tout cas. Une auteure que je ne connais pas. Encore une !
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoique maintenant tu la connais de nom.;) Bonne soirée.

      Supprimer
  9. Bonjour A_girl from earth
    Pativore et Keisha avaient inscrit leurs billets respectifs concernant Curiosity au "Challenge de la planète Mars" que je propose jusqu'au 31/03/2022.
    Est-ce que je peux y mentionner aussi le présent billet?
    (s) ta d loi du cine, "squatter" chez dasola

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bien sûr, je n'avais plus en tête qu'il courait jusqu'à mars de cette année. J'ai mis à jour mon billet du coup.:) Et merci pour cette intervention car je viens de me souvenir que c'est chez Pativore que j'avais repéré cette lecture martienne !^^

      Supprimer