mercredi 5 janvier 2022

THE PRINCESS BRIDE


THE PRINCESS BRIDE 
                            S. MORGENSTERN'S CLASSIC TALE OF TRUE LOVE AND GREAT ADVENTURE

( PRINCESS BRIDE )
sous-titré Le Grand Classique du Conte de Grand Amour et de Grande Aventure de S. Morgenstern.

Amis du barré, décalé, complètement foutraque, ce livre est pour vous, les autres, vraiment, passez votre chemin !^^ 
Je l'ai lu en LC avec deux lectrices, dont une n'est absolument pas réceptive au décalé/délirant (oups) et une autre plutôt bon public mais non moins exigeante, et je suis la seule à m'être véritablement éclatée du début jusqu'à la fin avec ce roman, à avoir trouvé le tout éminemment drôle et cocasse. Il n'y a pas un chapitre où je ne me suis pas esclaffée, et j'avais un rictus de hyène hilare à chaque page.

C'est le film (datant de 1987), que j'ai vu pour la première fois il y a quelques mois, qui m'a furieusement donné envie de lire le roman dont il est adapté. Je pensais que l'histoire serait dans le genre conte merveilleux doudou divertissant comme j'aime assez par période, aussi quelle ne fut ma surprise de réaliser que j'avais mis les pieds dans un univers complètement loufoque et décalé, comme j'aime aussi (ce qui tombait bien). Si je ne m'y attendais pas pour ce film culte des années 80, j'étais encore moins préparée à ce qui m'attendait dans le roman ! Ce livre, je ne sais pas à quoi l'auteur, William Goldman, carburait mais c'est du solide !

Déjà la farce commence dès le sous-titre ! Et pas juste dans son intitulé un rien malicieusement pompeux. Je pensais que S. Morgenstern avait vraiment existé et je m'étais même mise à la recherche des oeuvres de ce confrère d'Andersen & co qui m'était intolérablement inconnu, avec l'intention de lire son conte classique en premier pour faire les choses dans l'ordre et pouvoir comparer (comme j'aime faire habituellement). Bien sûr, mes recherches sur le net se sont révélées infructueuses et c'est là que j'ai compris que ce William Goldman était un sacré coquinou !

L'intrigue de Princess Bride commence dès l'introduction (assez longue) qui fait partie intégrante de l'histoire et qu'il faut donc lire absolument pour apprécier ce qui s'ensuit. William Goldman présente le roman (son préféré de tous les temps 😆) comme étant l'oeuvre de l'écrivain florin Simon Morgenstern, abrégée et commentée par lui (on aura un doute mais la région de Florin n'existe pas non plus 😂).
L'histoire de Princess Bride se déroule alors, avec des interventions régulières de William Goldman pour expliquer les raisons pour lesquelles il a dû abréger certains passages, ou pour resituer le contexte politique de l'intrigue, se transposant lui-même du même coup dans un univers imaginaire où l'histoire et la géographie diffèrent un peu des nôtres.

J'ai particulièrement adoré les interventions de l'auteur, franchement désopilantes, mais il n'y a pas que ses commentaires qui sont jubilatoires. L'histoire de Princess Bride ne manque ni de cocasserie ni de loufoquerie à travers ses personnages et leurs aventures. Elle se situe ainsi entre parodie de contes et grand délire personnel de l'auteur, tout en offrant malgré tout un conte formidable, merveilleux et palpitant, avec une intrigue solide, une narration savoureuse et toutes les émotions qu'on est en droit d'attendre d'une grande histoire d'amour et d'aventures, avec son lot de duels à l'épée, de vengeance, de tortures, de poison, de passion et de miracles ! 
Je me suis régalée aussi de la galerie de personnages haut en couleurs et assez barrés eux-mêmes, qui la peuplent, Buttercup (Bouton d'or), la princesse, la plus belle femme du monde, Wesley, le mystérieux valet de ferme, Inigo Montoya, l'escrimeur espagnol qui ne vit que pour venger la mort de son père, Fezzik, le géant turc, et bien d'autres personnages mémorables.

Mon avis Goodreads :
C'est barré à souhait et c'est tout ce que j'aime, sans parler du contexte "conte de fée", mais la fin, ou LES fins, je ne saurais dire^^, ont peut-être été la goutte de barré de trop. Ça commençait à être un peu poussif.

L'auteur
William Goldman (1931-2018) est un écrivain, scénariste et dramaturge américain. Il a reçu à deux reprises un Oscar pour ses scénarios, dont "Butch Cassidy et le Kid" et "Les Hommes du Président".

10 commentaires:

  1. Au départ je pensais que l'auteur était Susie Morgenstern... Bon, le barré tout ça j'aime bien, mais pas sûr que la hyène soit présente, faudrait tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des chances que tu puisses bien t'amuser, après tu n'es peut-être pas aussi friande que moi de l'univers des contes, quoiqu'il me semble que tu avais bien aimé Fables (ce n'est pas le même délire ceci dit).

      Supprimer
  2. D'accord ! " un rictus de hyène hilare à chaque page ", c'est vendeur :-D. Celui-ci aussi, mon mari ne cesse de me le recommander, je comprends pourquoi ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Oui j'ai vraiment aime le film didonc...tu me donnes envie de le revoir pour le coup....Robin Wright sortait juste de Santa Barbara....lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pu m'empêcher de regarder à nouveau quelques extraits en lisant le livre. J'avais des passages que je réentendais comme dans le film, des dialogues en particulier, ou le fameux "Inconceivable !"^^

      Supprimer
  4. Je n'ai vu ni le film ni lu le livre... En espérant le faire cette année :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une affection particulière pour le film, mais le livre le complète bien.:)

      Supprimer
  5. Bon, là, je passe mon chemin tout de suite. Tu m'y incites dès la première ligne ! (rires)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui là vraiment, je suis catégorique, si on n'aime pas le barré/décalé, inutile de tenter de s'y aventurer.;)

      Supprimer