samedi 15 janvier 2022

EN ATTENDANT BOJANGLES


EN ATTENDANT BOJANGLES

Un roman qui a soulevé l'enthousiasme sur la blogo (et pas que) dès sa parution il y a maintenant six ans (pfiou, déjà ?). À l'époque, j'oscillais entre la tentation et la réticence face à tant d'engouement, indéniablement curieuse (ce titre, la référence à Nina Simone, que j'adore), pour finalement me lasser du phénomène que je gardais tout de même dans un coin de ma tête, pour "un jour", "à l'occasion".
C'est l'annonce de son adaptation au cinéma en début d'année qui a fini par me décider, et c'est devenu une telle urgence (la menace qu'il sorte avant que je n'ai eu le temps de le lire) que je me suis résignée à l'emprunter en livre audio (moi qui n'étais pas loin du "plus jamais, le livre audio !"... en roman du moins). Il me semblait assez court pour que je me dise que j'y survivrais.

Dès les premières phrases, j'ai été assez agréablement surprise par le style, inventif, créatif, vivant, imagé, coloré, rythmé, nourrissant mon imaginaire, qui se prêtait bien à une lecture orale et donc, à l'écoute, avec un rien de facétie ou de mutin dans le ton et les mots. J'ai vraiment apprécié la façon dont l'histoire était racontée et se déroulait, l'excentricité des personnages et le déploiement de cet univers fantaisiste et si peu conventionnel qui se dévoilaient à mon oreille. Cette famille entraînée dans un tourbillon de folie et de poésie par la mère, et dont le quotidien est une fête perpétuelle, était juste vertigineusement enivrante. Il y avait des tournures de phrases et des effets de style qui ont opéré leur charme sur moi. J'aurais eu le livre en main, je l'aurais sûrement hérissé de post-its.

Au-delà du style, j'ai été franchement surprise de découvrir que je prenais vraiment plaisir à écouter cette histoire car, malgré les nombreux avis que j'ai pu lire à l'époque (un peu en diagonale), je n'avais pas une idée précise du thème de l'intrigue, et si j'avais su clairement qu'elle traitait aussi bien d'amour que de folie, j'aurais sans doute passé mon tour. Les histoires d'amour, à petites doses pour moi, et la folie est un thème qui m'est trop perturbant et douloureux pour que j'aime à m'y aventurer en lecture. Mais franchement, la délicatesse avec laquelle l'auteur, Olivier Bourdeaut, s'en est emparé, et la fraîcheur assez inattendue dont il a imprégné son histoire, m'ont rendu la lecture presque délicieuse, avec la petite pointe de bouleversant final sans que ça me soit fatal. C'était un équilibre assez juste et pourtant risqué entre le merveilleux et la tragédie, l'auteur se permettant en plus quelques pirouettes humoristiques en passant.

Alors, conquise moi aussi ?
Comme je disais plus haut, je l'ai audiolu et vraiment, le livre audio n'est pas un format de lecture confortable pour moi. Je pense que je l'aurais davantage apprécié encore en le lisant par moi-même, à mon rythme, et avec mon intonation dans ma tête. Louis Arene a pourtant très bien fait le job si je puis dire, puisqu'il a réussi à m'embarquer dans l'histoire finalement, mais peut-être se laissait-il parfois emporter par son interprétation personnelle et ses élans de comédien qui, pour moi, parasitaient un peu la lecture. L'avantage, c'est que j'ai souvent eu droit à des extraits de la chanson "Mr Bojangles" interprétée par Nina Simone.

L'auteur
Olivier Bourdeaut, né en 1980 à Nantes, a longtemps hésité avant de se mettre à écrire, se sentant tout petit devant sa bibliothèque. Son premier roman, En attendant Bojangles, a notamment obtenu le prix France Télévisions 2016, et le Grand Prix RTL-Lire 2016.

22 commentaires:

  1. Lu à l'époque, mais tu sais quoi? Je ne connaissais pas la chanson avant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je ne la connaissais pas aussi bien qu'aujourd'hui.^^

      Supprimer
  2. Oui le film m'attire beaucoup....je ne suis pas trop eauderose.....mais pourquoi pas....;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ce n'est pas vraiment eauderose, hmmm, loin de là même, c'est quand même plus pétillant et relevé et que ça, plus solide aussi, et assez tragique dans le fond, mais on peut parler d'amour fou, oui.:)

      Supprimer
    2. Okidou...c'est encore mieux....

      Supprimer
    3. Après je ne sais pas comment le film traitera l'histoire. Des extraits que j'ai vus, ça a l'air fidèle au livre, mais à voir...

      Supprimer
  3. J'avais bien aimé le roman, j'ai trouvé la BD très réussie et j'ai très envie de voir le film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assez curieuse du film aussi ! Ça a l'air plutôt réussi des extraits que j'en ai vus.

      Supprimer
  4. Je n'ai toujours pas lu le roman, je dois être la seule... mais pas grave !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça alors, je pensais être la dernière.^^ Pas grave, en effet !;)

      Supprimer
  5. on me l'a passé...mais une amie l'a lu récemment et n'a pas du tout aimé...alors forcément, malgré l'adaptation ciné, je suis moyennement motivée pour m'y plonger!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pensais que je n'allais pas aimer, ou que je trouverais ça ok sans plus, aussi quelle surprise d'avoir été plutôt séduite malgré les thèmes ! Le livre est assez court pour "s'y risquer" et se faire son propre avis.;)

      Supprimer
  6. J'ai tout aimé dans ce roman, sa folie, la passion amoureuse qui occulte la parentalité. C'était vraiment très bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait beaucoup de fraîcheur bienvenue et j'ai beaucoup aimé aussi la façon dont le thème de la folie a été traité ici. C'est un sujet délicat, l'auteur s'en est sorti avec brio.

      Supprimer
  7. J'étais tombée sous le charme de ce roman aussi pétillant que poignant. Je ne sais pas si j'irai voir le film en revanche, je crains d'être déçue..
    Et j'ai lu l'an dernier Florida, du même auteur, auquel je n'ai à l'inverse pas su tout accroché, j'ai trouvé qu'il manquait de naturel, et de crédibilité..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je n'ai pas encore pris le temps de me pencher sur ses autres romans, n'ayant décidé que tout récemment d'enfin lire son premier, mais même si celui-ci m'a beaucoup plu et charmée également, j'ai eu le sentiment que je pouvais m'arrêter sur ce très bon souvenir avec cet auteur.:)

      Supprimer
  8. Je n'ai pas aimé tout de suite. Il m'a fallu plusieurs dizaines de pages avant d'entrer dans le récit pour, finalement, dévoré la suite.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tu fais partie des conquis toi aussi !:) Je suis rentrée dans le récit dès le début car j'ai vraiment aimé le style et la façon de narrer les événements dès les premières pages mais je peux comprendre qu'on n'accroche pas tout de suite. C'est tout un univers auquel il faut s'acclimater.

      Supprimer
  9. Moi non pus je ne l'ai pas lu et je n'en ai pas l'intention...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais il y a quand même quelques irréductibles lecteurs dans le coin.;)

      Supprimer
  10. Vu que tu viens de passer chez moi, tu connais dans mon enthousiasme sans limite pour ce roman... et son adaptation ! Après, ça peut être sympa pour toi de voir l'adaptation vu que c'est tout frais dans ta tête, pour mettre des images sur ce que tu as lu, et voir à quel point le film est fidèle au roman !
    Bravo pour ta survivance à cette audio lecture !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, j'ai oublié de le préciser, mais même si ça reste un format de lecture vers lequel je ne me précipiterai pas volontiers, surtout si j'ai le choix, cette lecture audio m'a quand même réconciliée avec ce format. Il faut juste que je sélectionne bien mes livres audio. Plutôt court en heures d'écoute, ça c'est une certitude, assez rythmé, dynamique, un style narratif qui se prête bien à l'écoute aussi.
      Quant au film, mon vendredi est de nouveau booké, donc je sens que ce ne sera pas pour tout de suite, hélas...

      Supprimer