lundi 9 décembre 2019

CARRION COMFORT


CARRION COMFORT

( L'ÉCHIQUIER DU MAL )

Ce livre, ça faisait plus de dix ans qu'on me l'avait recommandé après que j'ai lu (et adoré) le cycle d'Hypérion du même auteur, Dan Simmons. Entre-temps, j'avais lu Ilium, toujours dans le genre SF mais dans un univers radicalement différent. J'avais adoré aussi. J'étais très curieuse de L'Échiquier du mal (rien que le titre !) mais je craignais un peu le genre Horreur malgré toute la confiance que j'avais en l'auteur.

Cette histoire de vampires psychiques m'intriguait autant qu'elle m'inquiétait. Je m'attendais à une histoire assez réaliste autour de personnages qui en manipulaient d'autres par leur force de caractère, leur domination et emprise psychiques sur les autres.

lundi 25 novembre 2019

MOINS QU'HIER (PLUS QUE DEMAIN)


MOINS QU'HIER (PLUS QUE DEMAIN)

Aaah que c'était bon ici de retrouver le Fabcaro que j'aime, celui des situations cocasses et absurdes qui vous sortent la hyène hilare de sa tanière, tout en nous invitant à observer la société et nos interactions d'un autre oeil.

Fabcaro nous offre ici un portrait décomplexé, plein de dérision et à peine exagéré des relations de couple, chaque planche mettant en scène des couples différents et illustrant un instantané de leur vie dans des dialogues courts mais qui en disent long sur la réalité de leurs relations.

Le couple dans tous ses états ! Les illusions et désillusions de la vie de couple avec ses oeillères et ses conventions. On croit que tout a déjà été dit sur le sujet mais pas à la manière de Fabcaro, avec cet humour absurde qui pourrait en décontenancer plus d'un tellement c'est brut, sans gant ni langue de bois, et ça pique un peu. 

mercredi 20 novembre 2019

LA PASSE-MIROIR - TOME 2


LA PASSE-MIROIR

               TOME 2 - LES DISPARUS DU CLAIRDELUNE

Le tome 1 m'avait épatée par son univers riche et foisonnant qui déborde d'imagination et j'avais apprécié le fait qu'on évolue dans des mondes sans concession aucune, parfois même sombres et violents, ne laissant aucune place à la prévisibilité, même si ça reste plus édulcoré que Game of Thrones. C'est de la fantasy jeunesse tout de même, mais rien de "cocon douillet" ici malgré les apparences.

Pas de déception ici ! L'auteure, Christelle Dabos, nous prouve qu'elle en a sous le pied et ne manque ni de ressort ni de cordes à son arc. J'ai encore une fois été bluffée et enthousiasmée par son univers (encore plus) débordant d'imagination, stabilisé malgré tout par une grande cohérence et une vraie maîtrise dans la narration et le développement de l'histoire, autant aux niveaux des intrigues et sous-intrigues que des personnages, ce qui n'était pas gagné d'avance car ça aurait pu faiblir au tome 2.

dimanche 10 novembre 2019

CULOTTÉES - 2 TOMES


CULOTTÉES - TOMES 1 ET 2

Enfin j'ai lu ces albums qui ont eu beaucoup de succès auprès des lectrices, et pour cause, l'auteure, Pénélope Bagieu, dresse les portraits de femmes (dont je ne connaissais quasi aucune - trois ou quatre à peine) au destin hors du commun.
Enfin, portraits... Esquisses plutôt, vu la rapidité avec laquelle chaque mini-biographie était vite expédiée au début. Parenthèses même. Je ne voyais pas trop la valeur ajoutée. C'était très factuel, linéaire, un peu façon encyclopédie qui résume la vie des gens en trois phrases, mais ici, le petit plus, c'est que c'est illustré. Avec un semblant d'humour et de ton léger qui se veut drôle, mutin, frivole assumé, comme si on s'adressait à des enfants et qui, à mon sens, amoindrissait un peu la portée du sujet et l'histoire de chaque femme. Ça m'a rappelé l'album sur les inégalités entre hommes et femmes de Soledad Bravi. Pourquoi systématiquement ce ton sur ce type de sujet d'ailleurs ? 

lundi 4 novembre 2019

THE HANDMAID'S TALE (relecture)


THE HANDMAID'S TALE

( LA SERVANTE ÉCARLATE )

Il y a 14 ans, je découvrais ce fameux roman de Margaret Atwood qui m'avait profondément marquée à l'époque, j'en avais même fait un de mes incontournables. Je ne me doutais pas qu'il deviendrait un jour une série culte. C'est parce que j'étais curieuse de son adaptation que petit à petit m'est venue l'idée de le relire car, il faut bien l'avouer, je n'avais plus qu'un vague souvenir des détails de l'histoire même si l'atmosphère et le contexte de l'intrigue étaient encore bien vivides dans ma tête. La parution de la suite de ce roman m'a encore plus motivée à sauter le pas.

Cette relecture 14 ans après, ce n'était vraiment pas du luxe car si l'atmosphère générale m'avait marquée et que j'en garde des couleurs et des impressions fortes, des flashs d'images qui correspondent surtout au début de l'histoire, et je dirais, aux épisodes du Red Center, je n'avais vraiment aucun souvenir des détails... dans les détails..., et même en surface car dès le quart du livre passé, c'est comme si je découvrais l'intrigue.

samedi 2 novembre 2019

BEASTARS - TOME 1


BEASTARS - TOME 1

Repérée chez Jérôme, je me suis empressée (ma lecture remonte à 6 mois) de noter cette série anthropomorphique (je raffole du genre !) et de me procurer le tome 1, heureusement disponible dans ma bib'.

Le concept de l'intrigue et les thèmes abordés me plaisaient énormément :
"À l'institut Cherryton, herbivores et carnivores vivent dans une harmonie orchestrée en détail. La consommation de viande est strictement interdite, et les dortoirs sont séparés en fonction des régimes alimentaires. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes... mais la culture ne peut étouffer tous les instincts. Quand le cadavre de l'alpaga Tem est retrouvé déchiqueté sur le campus, les méfiances ancestrales refont surface !

ITAGAKI Paru


BEASTARS - TOME 1

jeudi 31 octobre 2019

MY DOG STUPID


MY DOG STUPID

( MON CHIEN STUPIDE )

En anglais, il n'existe pas d'édition à part de Mon chien Stupide. Pour le lire en VO, il faut obligatoirement se procurer West of Rome, un recueil composé de deux romans courts, Mon chien Stupide et L'Orgie (ce dernier étant également publié séparément en français). Je me suis contentée du premier pour l'instant car c'était vraiment mon objectif de départ mais je n'aime tellement pas l'impression de n'avoir lu que la moitié d'un livre qu'il n'est pas impossible que je lise le deuxième un jour.

Je garde un souvenir tellement fort de Demande à la poussière du même auteur, un vrai coup de coeur, quasi une révélation, et j'avais tellement d'attente avec Mon chien Stupide qui recueille tellement d'enthousiasme, que je m'attendais à être totalement conquise moi aussi.

dimanche 27 octobre 2019

ROUGE EST LA NUIT



ROUGE EST LA NUIT

traduit du japonais par Dominique et Frank Sylvain

Un titre intrigant au rayon japonais, chez un nouvel éditeur, Atelier Akatombo, dont les couvertures d'autres titres m'avaient déjà interpellée dans l'année, un coup d'oeil à la quatrième de couverture, et me voilà irrésistiblement tentée par ce polar japonais.
Ce qui avait particulièrement éveillé mon intérêt, c'était l'idée d'une enquête menée par une femme à peine trentenaire, à la tête d'une équipe masculine. J'étais vraiment très curieuse de cet auteur japonais qui donnait le premier rôle à une femme dans ses romans policiers, et de son héroïne qui, a priori, allait devoir s'imposer dans un univers profondément machiste.

HONDA Tetsuya


ROUGE EST LA NUIT

mardi 22 octobre 2019

UN PIGEON À PARIS - TOME 1


UN PIGEON À PARIS - 1

Oui, un manga, oui, tome 1, mais il ne s'agit pas de ces séries classiques où l'on craint l'interminable. Au contraire, on se réjouirait presque (et même vraiment) d'une suite. On est davantage dans la veine de À nous deux, Paris ! de J.P. Nishi, ces témoignages d'étrangers (en particulier Japonais) en France (Paris souvent) dont je raffole tant (dans le sens inverse aussi) ! 
Le choc des civilisations et la rencontre des cultures, c'est vraiment un de mes thèmes préférés.

Mon avis Goodreads
Un petit classique "le Japon rencontre la France" comme j'aime et qui, malgré mon habitude maintenant de ces récits de chocs des cultures, n'a pas manqué me surprendre agréablement, me divertir hautement, m'amuser follement (hyène hilare au rendez-vous !) et même me séduire franchement par ses petites touches d'originalité.

Lina FOUJITA


UN PIGEON À PARIS - 1

lundi 7 octobre 2019

LA PLUS PRÉCIEUSE DES MARCHANDISES - UN CONTE


LA PLUS PRÉCIEUSE DES MARCHANDISES 
         UN CONTE

Il y a six mois, je suis tombée sur ce très court roman sous-titré "Un conte", ce qui n'a pas manqué susciter ma curiosité, moi qui suis particulièrement friande de contes en tout genre, détournés, revisités, réadaptés, réinventés même.
Le titre lui-même me plongeait déjà dans le merveilleux des contes, avec ce petit quelque chose d'intrigant en plus. De quelle marchandise pouvait-il donc s'agir ? 
Une lecture attentive de la quatrième de couv et j'étais cuite !

"Il était une fois, dans un grand bois, une pauvre bûcheronne et un pauvre bûcheron.
Non non non non, rassurez-vous, ce n’est pas Le Petit Poucet ! Pas du tout. Moi-même, tout comme vous, je déteste cette histoire ridicule. Où et quand a-t-on vu des parents abandonner leurs enfants faute de pouvoir les nourrir ? Allons…

Jean-Claude GRUMBERG


LA PLUS PRÉCIEUSE DES MARCHANDISES - UN CONTE

lundi 30 septembre 2019

LA NOTE AMÉRICAINE


KILLERS OF THE FLOWER MOON
          THE OSAGE MURDERS AND THE BIRTH OF THE FBI

( LA NOTE AMÉRICAINE )
             L'HISTOIRE DES MEURTRES AMÉRINDIENS À L'ORIGINE DU FBI

traduit de l'anglais (États-Unis) par Cyril Gay

L'histoire des États-Unis, les films, les livres, les documentaires, m'avaient familiarisée avec les noms de quelques tribus amérindiennes, les Apaches, les Sioux, les Iroquois, les Navajos, les Cheyennes, les Cherokees, pour n'en citer que quelques-uns, mais les Osages, je n'en avais jamais entendu parler. Et des meurtres au sein de leur population, encore moins. Et pourtant, ils étaient, dans les années 1920, les hommes et femmes les plus riches au monde, depuis qu'on avait découvert, sous leurs terres, dans l'Oklahoma, du pétrole.

David GRANN


LA NOTE AMÉRICAINE

lundi 23 septembre 2019

A FINE BALANCE


A FINE BALANCE

( L'ÉQUILIBRE DU MONDE )

Mon avis Goodreads, sans préambule :
J'ai hésité à mettre 5/5 étoiles car ce n'est pas un coup de coeur foudroyant mais on n'en est pas loin, vraiment pas loin. J'ai dévoré ce roman en quelques jours (impossible de le lâcher - deux nuits blanches même) mais je vais mettre davantage à m'en remettre, je pense. Triste de quitter ces personnages. Et cette fin qui me fout le blues...

Un roman qui était dans ma PAL depuis un moment mais que je redoutais un peu. On m'avait parlé de scènes difficiles, violentes (je suis une vraie chochotte pour ça), je voyais aussi un bon pavé qui allait nécessiter temps et patience, et surtout, je m'attendais à un style, une écriture un peu inaccessible. Dans ma tête, c'était un roman des années 50-60. En fait, il est beaucoup plus contemporain que ça, publié en 1995, bien que l'intrigue se déroule dans les années 70-80.

Rohinton MISTRY


A FINE BALANCE

vendredi 20 septembre 2019

FIGUREC


FIGUREC

Premier roman de Fabcaro, ou plutôt Fabrice Caro, écrit bien avant le succès de ses BD, de Zaï Zaï Zaï Zaï notamment. J'ai préféré commencer par celui-ci plutôt que par Le Discours parce que j'aime bien faire les choses dans l'ordre, et surtout parce que l'extrait en quatrième de couv donnait le ton et que le contexte de l'histoire m'intriguait davantage :

" "Une femme se retourne et nous fait signe de nous taire, une femme un peu moche et pas du tout dans le chagrin. Ça devient vraiment n'importe quoi ces enterrements."
À force de courir les funérailles, le narrateur est devenu un expert en la matière. Mais à bien regarder l'assistance, il semblerait qu'il ne soit pas le seul..."

Mystérieuse accroche mais rentrer dans les détails de l'intrigue, privant ainsi le lecteur potentiel du plaisir de découvrir les dessous de l'affaire au fur et à mesure, serait gâcher le principal intérêt de cette lecture.

mercredi 18 septembre 2019

L'ARABE DU FUTUR - TOME 4


L'ARABE DU FUTUR

UNE JEUNESSE AU MOYEN-ORIENT (1987-1992)

Dans la continuité des tomes précédents, ce nouvel album est toujours aussi captivant, passionnant et d'autant plus réjouissant qu'il fait près de 300 pages !

La bonne nouvelle, c'est qu'il y a une suite !!!!
Il n'y a pas de mauvaise nouvelle en fait.^^

Un tome plus grave dans le ton et les faits que les précédents. Riad est au seuil de l'adolescence et davantage conscient des relations conflictuelles entre ses parents. Son père, parti seul travailler en Arabie Saoudite, devient de plus en plus radical dans ses positions religieuses. Sa mère est rentrée en Bretagne avec les enfants et supporte de moins en moins la mentalité étriquée de leur père. Leur relation bat de l'aile pendant que Riad, lui, doit faire face à la puberté.

dimanche 15 septembre 2019

POP. 1280


POP. 1280

( POTTSVILLE, 1280 HABITANTS )

Lire ce roman, c'est comme s'embarquer confiant sur une barque, en s'imaginant une traversée relativement calme avec quelques petites surprises qu'on balaie du revers de la main en se disant, "in ze pocket, j'en ai vu d'autres", et une fois le top départ donné, on perd totalement le contrôle, on ne peut que se laisser emporter par le courant, en tentant éventuellement quelques coups de rames pour se stabiliser mais en vain. Le mieux, vraiment, c'est de se laisser porter sous peine de culbuter. Et au final, on en ressort tout échevelé, le coeur battant mais vraiment content de ce trajet mouvementé et secouant.

Un roman qui m'a totalement conquise ! C'est cru, c'est trash, c'est noir, ça décoiffe, autant au niveau des personnages, que des dialogues, réparties et situations, mais c'est aussi diablement cocasse, la hyène hilare était au rendez-vous !

Jim THOMPSON


POP. 1280

lundi 9 septembre 2019

LE MEURTRE DU COMMANDEUR - LIVRE 1


LE MEURTRE DU COMMANDEUR

            Livre 1 - UNE IDÉE APPARAÎT

traduit du japonais par Hélène Morita avec la collaboration de Tomoko Oono

Vous douterez-vous jamais de ce qu'est une Idée ici ?  
                 

Et ce serait criminel de ma part de vous le révéler ici !
Non, décidément, ce Murakami n'a pas fini de nous surprendre !

vendredi 6 septembre 2019

COMMENT ÉCRIRE UN POLAR SUÉDOIS SANS SE FATIGUER


COMMENT ÉCRIRE UN POLAR SUÉDOIS SANS SE FATIGUER

traduit du suédois par Hélène Duhamel

Repéré chez Sassenach, c'était tout à fait le genre de livre prometteur de délires et de divertissement simple mais efficace qu'il me fallait de suite. J'avais déjà eu affaire à l'auteur, Henrik Lange, à travers son 90 livres cultes à l'usage des personnes pressées et il ne m'avait pas déçue.
C'est avec un réel plaisir que j'ai donc retrouvé ici cet auteur facétieux, un brin moqueur et irrévérencieux.

Depuis la saga Millénium, les polars suédois ont le vent en poupe. Mais qu'est-ce qui fait donc leur succès ?
Écrivains en herbe et avides de gloire, en voici la recette toute simple servie sur un plateau, garantie minimum d'ingrédients et gain de temps, avec illustrations et textes courts façon BD pour faciliter l'approche, et exemples à l'appui par le biais d'une véritable intrigue qui se déroule sous nos yeux !

mardi 3 septembre 2019

Ñ COMME VIÑETAS


Ñ COMME VIÑETAS
ANTHOLOGIE DE LA BANDE DESSINÉE COLOMBIENNE

Présentation de l'éditeur (L'Égouttoir, 2017) 
"Peu connue, la bande dessinée sud-américaine est souvent réduite aux historietas argentines.
Depuis une décennie, la Colombie s'affirme pourtant comme un deuxième pôle de création majeure sur le continent. Des fanzines et des festivals se créent, des albums sont publiés... Le dynamisme du territoire porte une génération de jeunes auteurs et autrices aux influences multiples, prêts à en découdre.
À l'occasion de l'année France-Colombie, nous vous proposons de découvrir 13 d'entre eux, pour la plupart encore jamais traduits."

Belle opportunité que je pensais tenir entre mes mains...
Las...

vendredi 30 août 2019

... OU TU PORTERAS MON DEUIL


... OU TU PORTERAS MON DEUIL

Ça faisait longtemps que je n'avais pas vibré au rythme d'un récit comme j'ai vibré ici, sur des sujets totalement improbables en plus.
Ce livre m'avait été recommandé, à ma demande (soupir), par une ancienne collègue qui connaît assez bien mes goûts littéraires et avec qui nous avons eu des échanges passionnés sur différentes lectures. Je n'ai même pas cherché à savoir de quoi il retournait, j'ai noté sans poser de questions quand elle m'a dit : il est vraiment très bien ce livre, tu vas aimer.

Quand j'ai décidé de m'y atteler enfin, quelle ne fut ma surprise de découvrir le sujet : l'histoire du matador El Cordobés, totalement inconnu de mes services jusqu'alors. D'ailleurs, je n'y connaissais rien tout court au monde de la tauromachie (à peine le minimum basique) et à vrai dire, ça ne m'intéressait pas vraiment d'en savoir plus.

Dominique LAPIERRE / Larry COLLINS


... OU TU PORTERAS MON DEUIL

mardi 27 août 2019

JE NE SUIS PAS D'ICI


JE NE SUIS PAS D'ICI

À l'origine, deux auteurs, Samir Dahmani et Yunbo, jeune Coréenne (compagne de ce dernier). Deux pays, la France et la Corée. Et deux projets qui se font écho, Je ne suis pas d'ici (de Yunbo) et Je suis encore là-bas (de Samir Dahmani). "Le premier évoque les difficultés à s'intégrer dans une société étrangère, le second, celles qu'on a à réapprendre les codes de sa propre culture après avoir vécu ailleurs."

En février, je découvrais Je suis encore là-bas de Samir Dahmani et il me tardait de lire Je ne suis pas d'ici de Yunbo. Bien que ce soit deux projets communs qu'on pourrait voir comme les deux faces d'une même pièce, ces deux albums peuvent se lire séparément et dans l'ordre qu'on souhaite.

YUNBO


JE NE SUIS PAS D'ICI

samedi 24 août 2019

NOUVEAUX CONTES DE FÉES POUR LES PETITS ENFANTS


NOUVEAUX CONTES DE FÉES POUR LES PETITS ENFANTS

Encore une vieille acquisition ebook de l'époque où je m'emballais vite quand c'était gratuit ou pas cher et susceptible de me plaire. Il commençait à être temps de le sortir de mon ePAL celui-là aussi.

Il faut dire que de tout temps, j'ai toujours été friande de contes de fées, et j'aime à en (re)lire de temps à autre, en particulier quand ils sont revisités, détournés, réadaptés. Quant à la Comtesse de Ségur, je garde encore un souvenir ému de ses romans que je dévorais et redévorais enfant. Humm... D'ailleurs, j'ai Les Mémoires d'un âne dans mon ePAL (si, si), un petit craquage "nostalgie de mon enfance" et souvenir d'un coup de coeur absolu parmi tous les Ségur. Celui-là aussi il va falloir que je le lise...
Bref, ces contes de fées et la Comtesse de Ségur, c'était le combo idéal, je n'ai pas résisté...

COMTESSE DE SÉGUR


NOUVEAUX CONTES DE FÉES POUR LES PETITS ENFANTS

mercredi 21 août 2019

THE SPECTACULAR


THE SPECTACULAR
              AN OLYMPIC EVENT

Voilà une vieille acquisition ebook de l'époque où je m'emballais vite quand c'était quasi gratuit (0,99 €), bien noté, avec une majorité d'avis positifs, et susceptible de me plaire. Il était temps de le sortir de mon ePAL pour l'alléger de tous ces achats impulsifs !

Ce qui m'avait attirée dans ce roman, c'était qu'il y était question d'un écrivain, et ça - les histoires autour des livres, des romanciers et de l'univers de l'édition - c'est toujours assez irrésistible pour moi. Un écrivain un peu trop littéraire au goût du grand public et qui ne rencontre donc pas le succès qu'il mériterait selon lui. Acculé par les soucis financiers et motivé par son agent, le voilà contraint de se rabaisser à écrire un best-seller. Pouah ! Rien de plus facile. Une fois le genre choisi - un thriller, ça marche à tous les coups - et l'intrigue trouvée - un complot terroriste, c'est dans l'air du temps - yapluka !

Keith RIDGWAY


THE SPECTACULAR

dimanche 18 août 2019

ILLSKA


ILLSKA
       LE MAL

traduit de l'islandais par Éric Boury

Au lendemain de ma lecture, il me semblait déjà compliqué de résumer ce roman ambitieux et assez copieux en quelques lignes, alors quatre mois après...
Il m'était toutefois nécessaire de resituer le contexte de l'histoire que j'ai du coup résumé et remanié à l'aide des quatrièmes de couv de deux éditions du livre :
"Reykjavik, 2009. Agnes et Omar se rencontrent à une station de taxis. Agnes est juive et rédige une thèse sur l'extrême droite contemporaine. Obsédée par l'Holocauste, elle a la guerre dans la tête et dans le coeur. Agnes aime Omar qui aime Agnes qui aime aussi Arnor, un néonazi cultivé qu'elle a contacté pour sa thèse. Trois ans plus tard, Omar s'enfuit et quitte le pays. L'histoire commence en réalité bien avant, au cours de l'été 1941, par le massacre des Juifs de la petite ville lituanienne de Jurbarkas."

Eiríkur Örn NORDDAHL


ILLSKA, LE MAL

vendredi 16 août 2019

VANITY FAIR


VANITY FAIR

( LA FOIRE AUX VANITÉS )

Un grand classique de W. M. Thackeray dont j'ai toujours caressé l'idée de le lire un jour (ce fameux jour indéterminé dans le temps) mais c'est surtout le souvenir de la lecture savoureuse et méga-enthousiasmante de La Rose et l'Anneau (ou la Bague, suivant les éditions) du même auteur il y a 5 ans qui m'a motivée à enfin sauter le pas, convaincue que j'allais grandement me régaler ici encore.

À travers le destin de deux femmes que tout oppose, le milieu social, la personnalité et l'ambition, Thackeray compose ici un grand roman de satire sociale ancrée dans l'Angleterre victorienne mais qui reste résolument moderne et dont la portée est universelle.

mercredi 14 août 2019

LES NUITS D'ANTANANARIVO


LES NUITS D'ANTANANARIVO

Un mois après Les Nuits de Reykjavik, je m'embarquais pour celles d'Antananarivo. La coïncidence de la similarité des titres était amusante et l'opportunité trop belle. Ça faisait des années que je cherchais un auteur malgache contemporain, accessible, pas trop versé dans la poésie, ni trop littéreux, et qui serait davantage axé société malgache du 21è siècle que coincé en 1947 (je précise que je n'ai rien contre, mais j'ai envie d'explorer d'autres facettes du pays). Du frais, du léger (mais vivifiant) en somme. Ça faisait beaucoup sur ma liste de souhaits mais j'ai fini par le trouver ! Johary Ravaloson !

Le petit hic, c'est que c'est un recueil de nouvelles, mais on ne peut pas tout avoir.:) Leurs titres évoquaient par ailleurs assez de modernité, de mystère et d'exotisme pour attiser ma curiosité. Parmi eux : "Mafana", "Putain de bagnole", "Debout debout", "Black out", "Au coeur de l'hiver", "Un zoma tous les sept".

Johary RAVALOSON


LES NUITS D'ANTANANARIVO

vendredi 9 août 2019

LE 33È MARIAGE DE DONIA NOUR


LE 33È MARIAGE DE DONIA NOUR

traduit de l'allemand par Hélène Boisson

Repéré au détour d'une bib', ce titre n'a pas manqué attiser ma curiosité (il y a des titres comme ça...).  Un coup d'oeil à la quatrième de couv. Réalisation que je tenais un roman d'anticipation égyptien entre les mains. J'étais cuite.

"Égypte, 2048. Le pays est sous l'emprise du Nezam, dictature d'un genre nouveau, mariage infernal entre consommation et religion. Avide de liberté et incapable de s'adapter à cette étrange tyrannie, une jeune femme, Donia Nour, n'aspire qu'à une chose : quitter le pays. Malheureusement les frontières sont étroitement surveillées et le passage en Europe coûte un kilo d'or. Elle décide donc de tirer profit du système : elle épouse régulièrement des hommes fortunés et fait annuler le mariage aussitôt le douaire empoché. Mais, le soir de son trente-troisième mariage, la situation dégénère [...]."

Hazem ILMI


LE 33È MARIAGE DE DONIA NOUR

dimanche 4 août 2019

LA CITÉ DES JARRES


LA CITÉ DES JARRES

traduit de l'islandais par Éric Boury

Mon deuxième Erlendur en l'espace d'à peine un jour (lu en mars). En vrai, j'avais enchaîné quasi directement après Les Nuits de Reykjavik car cela me chiffonnait (ma psychorigidité m'effraie parfois 😅) de ne pas avoir commencé par le commencement, soit le vrai premier roman de la série des Erlendur.

Ici, l'histoire se déroule autour des années 2000, Erlendur a maintenant la cinquantaine, il est divorcé et doit gérer sa fille toxicomane. Quel chemin depuis Les Nuits de Reykjavik où on assistait à la naissance du jeune couple qui ne laissait pas présager cette triste évolution !

mardi 30 juillet 2019

DEMOKRATIA - TOMES 1 À 3


DEMOKRATIA - Tomes 1 à 3

Une énième série manga dans laquelle je m'embarque...
Oui, oui, oui, mais de seu-le-ment cinq tomes, et en plus, tous parus !
Repérée chez Maggie, j'ai tout de suite trouvé l'idée de l'intrigue intéressante : Demokratia, c'est un programme expérimental tenu secret car illicite, à travers lequel 3000 internautes recrutés au hasard doivent décider à la majorité des moindres faits et gestes de Mai, un androïde d'apparence féminine, l'idée étant de cumuler le meilleur du savoir, de l'expérience, du sens moral et du raisonnement de chacun pour aboutir à un modèle humain idéal.
Pour les participants, tout se décide à distance et à travers les yeux de Mai. Ils n'ont aucune idée de son apparence, ni de l'endroit où elle se trouve, ni de ses concepteurs, et ne se connaissent pas entre eux.

samedi 27 juillet 2019

BLACK OUT


WONDERSTRUCK

( BLACK OUT )

également publié en français sous le titre LE MUSÉE DES MERVEILLES

traduit de l'anglais (États-Unis) par Danièle Laruelle

Quel livre étonnant !
640 pages dévorées en à peine une journée ! C'est dire comme l'histoire m'a entraînée dans ses pages. Ou plutôt, LES histoires, car il y en a deux :
L'une se déroule en 1977 dans le Minnesota (racontée de façon classique, en texte), l'autre en 1927 dans le New Jersey (racontée en images, sans texte, un peu à la façon de Là où vont nos pères de Shaun Tan).

Brian SELZNICK


BLACK OUT

mercredi 24 juillet 2019

LA LIBRAIRIE DE TOUS LES POSSIBLES


LA LIBRAIRIE DE TOUS LES POSSIBLES

traduit du japonais par Myriam Dartois-Ako

Un livre sur les livres + Japon, il ne m'en fallait pas plus pour me tenter, et les quelques avis enthousiastes repérés sur la blogo il y a quelques mois me l'ont rendu plus irrésistible encore ! Me voilà donc à courir en librairie pour l'acquérir. Quelle ne fut ma stupeur en me rendant compte que c'est en fait un petit album assez fin, parsemé de petites illustrations, dont on aurait du mal à définir l'ensemble ou à catégoriser le type d'ouvrage !

Livre inclassable donc d'emblée, et au fur et à mesure de sa lecture, des (agréables et amusantes) surprises qui surgissent au détour de chaque page, des sourires qu'il nous tire immanquablement, on en ressort comme d'une bulle de fraîcheur mais on n'aura pas classifié l'ouvrage pour autant. Tant pis ! Nous restera le souvenir d'une expérience de lecture assez unique et pleine de charmes (pour les amoureux des livres du moins).

YOSHITAKE Shinsuke


LA LIBRAIRIE DE TOUS LES POSSIBLES

samedi 20 juillet 2019

MÉMOIRES POSTHUMES DE BRÁS CUBAS


MÉMOIRES POSTHUMES DE BRÁS CUBAS

traduit du brésilien par R. Chadebec de Lavalade

J'avoue, au départ ce n'était pas le titre qui m'excitait le plus pour explorer la littérature brésilienne. Mais en passant en revue les incontournables de ce pays, j'ai fait une fixation sur Machado de Assis, auteur brésilien du 19è siècle que je connaissais qu'il me semblait connaître vaguement dont il me semblait avoir déjà entendu le nom au moins une fois dans ma vie (sans vraiment l'associer à la littérature brésilienne d'ailleurs). Ce sont ses origines et son destin qui m'avaient intriguée en premier lieu. Père noir descendant d'esclaves, mère portugaise, autodidacte, très cultivé... j'étais vraiment curieuse. 
Pour le titre, j'étais partie au départ sur L'Aliéniste dont le résumé me parlait assez mais ne souhaitant pas prendre de risques, j'ai fait en fonction des disponibilités de ma bib', et me voilà partie, incertaine, avec les Mémoires posthumes de Brás Cubas.

J.-M. MACHADO DE ASSIS


MÉMOIRES POSTHUMES DE BRÁS CUBAS

samedi 13 juillet 2019

LA FILLE DE LA SUPÉRETTE


LA FILLE DE LA SUPÉRETTE

paru chez Denoël sous le titre KONBINI

traduit du japonais par Mathilde Tamae-Bouhon

"Les gens perdent tout scrupule devant la singularité, convaincus qu'ils sont en droit d'exiger des explications. Personnellement, je trouve ça pénible, et d'une arrogance exaspérante."

La quatrième de couverture s'ouvre sur cette phrase extraite du livre et je trouve qu'elle résume parfaitement son esprit.

Je pensais au départ que ça allait être un récit léger, divertissant et même drôle, un peu façon témoignage d'employé de supermarché ou autres commerces impliquant le contact avec une clientèle pas toujours évidente, inspiré de l'expérience personnelle de l'auteure (et venant d'une Japonaise, je trouvais ça particulièrement intéressant car on n'a pas vraiment l'habitude de les voir critiquer, se moquer ou se plaindre si ouvertement).

MURATA Sayaka


LA FILLE DE LA SUPÉRETTE

lundi 8 juillet 2019

LA VÉRITÉ SUR "DIX PETITS NÈGRES"


LA VÉRITÉ SUR "DIX PETITS NÈGRES"

Roman-essai inclassable, audacieux en tout cas, malin clairement !
Le narrateur se présente comme le véritable meurtrier des Dix petits nègres. C'est en effet un des personnages du célèbre roman d'Agatha Christie qui s'en est échappé pour s'incarner ici (oui, c'est possible et il expliquera comment) et démonter la solution des meurtres du roman original en démontrant son impossibilité, s'étonnant de l'aveuglement des lecteurs et de la police, pour finir par se dénoncer en expliquant comment il s'y est pris et pourquoi.
Je dis "il" en référence au mot "personnage" mais en réalité, le narrateur prend bien soin tout le long de ne pas divulguer son identité, laissant entendre qu'il pourrait tout à fait être l'une des femmes présentes sur l'île du Nègre.
Ce qui laisse tout loisir au lecteur d'aborder ce livre comme un véritable roman policier et tenter de démasquer l'assassin derrière le narrateur avant que ce dernier ne se dénonce.

Pierre BAYARD


LA VÉRITÉ SUR "DIX PETITS NÈGRES"

mercredi 3 juillet 2019

RETOUR À BANDUNG


CURHAT TITA, BACK IN BANDUNG

( RETOUR À BANDUNG )

traduit de l'anglais par Philippe Touboul

Bandung, avant de tomber sur cet album à la bib', j'ignorais que ça se trouvait en Indonésie (inculture, bonjour) mais ça sonnait assez exotique pour attiser ma curiosité.
Un rapide coup d'oeil à la quatrième de couverture et j'étais cuite. Un voyage culturel en Indonésie en BD, c'est assez rare pour que je ne saute pas sur l'occasion.

L'auteure, Tita Larasati, née en 1972 à Jakarta, fait des études de design industriel à Bandung qui devient sa ville d'adoption. Après 9 ans aux Pays-Bas où elle termine ses études (mais rencontre aussi l'âme-soeur en la personne d'un Hollandais et met au monde deux enfants), elle décide de retourner vivre à Bandung avec sa petite famille.

Tita LARASATI


RETOUR À BANDUNG

samedi 29 juin 2019

LES NUITS DE REYKJAVIK


LES NUITS DE REYKJAVIK

traduit de l'islandais par Éric Boury

Enfin ! Mon premier Erlendur ! Mon premier Indridason ! 
Il a fallu un séjour assez impromptu en Islande en février pour que je le sorte enfin de ma très vieille LAL. Cette (énième) série policière (nordique) ne m'avait jamais paru vraiment urgente malgré une promesse personnelle de m'y mettre un jour (un jour, ce fameux jour vague et lointain), pour l'aspect culturel. 
Coup de coeur immédiat et intense pour le pays, envie folle de dévorer tout ce qui y touchait de près ou de loin par la suite. Et de là, je me suis retrouvée vite fait avec Erlendur dans les bras entre les mains...
Et je crois que je comprends maintenant qu'on puisse s'attacher à ce personnage et à l'univers de l'auteur.

Arnaldur INDRIDASON


LES NUITS DE REYKJAVIK

LA CITÉ DES JARRES

mardi 25 juin 2019

A CLOSED AND COMMON ORBIT


A CLOSED AND COMMON ORBIT

                    WAYFARERS - Tome 2

( LIBRATION )

La loi des séries se confirme, hélas !
D'ultra-enthousiaste avec le tome 1 de cette trilogie, je suis passée à "mouais" au tome 2.
J'ai trouvé ce dernier trop plein de bons sentiments, très versé dans le "feel-good", sucré, quoi. Je l'ai lu et fini parce que ça se laisse lire mais sans que ça ne suscite chez moi de véritables émotions. Je n'étais pas loin de l'encéphalogramme plat, sans que cela ne me dérange outre mesure ceci dit, un peu comme quand on ingurgite des aliments sans saveur particulière digne d'être relevée, et qui vous laissent sans avis sur la question. J'avais tout de même hâte d'en finir.

lundi 17 juin 2019

IN COLD BLOOD


IN COLD BLOOD
           A TRUE ACCOUNT OF A MULTIPLE MURDER AND ITS CONSEQUENCES

( DE SANG-FROID
          RÉCIT VÉRIDIQUE D'UN MEURTRE MULTIPLE ET DE SES CONSÉQUENCES )

Inutile de faire durer le suspense, j'annonce la couleur de suite : révélation-claque avec cet auteur, Truman Capote ! Quel style, quelle voix, quel sens de la narration !

Quand je pense que j'ai longtemps rechigné à lire ce livre, l'assimilant à du noir, littéreux, complexe à aborder, le genre où il fallait s'accrocher, qui allait me prendre des mois. Sans parler de la thématique États-Unis des années 50-60, pas trop mon époque de prédilection à la base.
J'avais une curiosité tout de même pour cet auteur-culte et ce livre-culte. Qu'avaient-ils de culte ?

Truman CAPOTE


IN COLD BLOOD

samedi 1 juin 2019

BEHOLD THE DREAMERS


BEHOLD THE DREAMERS

( VOICI VENIR LES RÊVEURS )

Tout comme avec No Home, j'ai mis du temps avant de me lancer dans ce roman parce que, bien que ces thèmes autour de la place des Africains aux États-Unis m'intéressent fortement, l''impression d'effet de mode de cette littérature émergente après le phénomène Americanah m'a quelque peu refroidie, et peut-être aussi craignais-je quelques déceptions après Americanah.

L'histoire est bien différente ceci dit et l'intrigue me parlait d'emblée car elle me semblait proche d'une réalité que je pouvais bien me figurer.
Ici, on suit le parcours d'un couple camerounais qui essaie de réaliser leur rêve d'une vie meilleure aux États-Unis.

Imbolo MBUE


BEHOLD THE DREAMERS

lundi 27 mai 2019

LOVE STORY À L'IRANIENNE


LOVE STORY À L'IRANIENNE

Nonon, je ne suis pas devenue subitement fleur bleue.
Love Story, certes, mais à l'iranienne. Et ça, ça change tout.
La présentation de l'éditeur m'en a d'ailleurs vite convaincue :
"Les jeunes Iraniens rêvent-ils encore d'en finir avec le régime ?
Jane Deuxard a obtenu leur confiance. Ils ont entre 20 et 30 ans et ont accepté de parler de politique, malgré les risques. Ce qui les préoccupe bien plus, ce sont leurs histoires d'amour. Quasi impossible à vivre.
Comment se rencontrer dans cette société qui ne le permet jamais ? Comment flirter ? Comment choisir sa femme ou son mari ? Malgré la tradition, malgré le régime...

Jane DEUXARD


LOVE STORY À L'IRANIENNE

lundi 20 mai 2019

JAMAIS AVANT LE COUCHER DU SOLEIL


JAMAIS AVANT LE COUCHER DU SOLEIL

traduit du finnois par Anne Colin du Terrail

En ouvrant ce roman, il faut être préparé à une histoire étrange et des plus improbables mais que l'auteure, Johanna Sinisalo, parvient à faire passer comme tout à fait normale et crédible : Ange, photographe de pub, trouve un soir un enfant troll visiblement perdu ou abandonné qu'il finit par adopter. 
Un troll ? Oui, oui. Une de ces créatures légendaires du même ordre que le Big Foot ou le Yéti, qui se cache dans les forêts scandinaves. D'ailleurs de nombreux documents en attestent. L'auteure nous fournit maints extraits de textes scientifiques ou littéraires qu'elle insère en cours de récit pour renforcer notre connaissance de cette créature qui passe pour bien réelle.

jeudi 9 mai 2019

LA VIE SECRÈTE DES ARBRES


LA VIE SECRÈTE DES ARBRES

traduit de l'allemand par Corinne Tresca

livre audio lu par Thibault de Montalembert

Les arbres font partie de notre paysage visuel, de nos vies, c'est un fait, et on est depuis toujours inconsciemment conscient de leur importance. D'ailleurs, quand on dessinait des maisons enfant, on représentait quasi systématiquement un arbre à côté. Mais s'est-on jamais vraiment interrogé sur la nature des arbres, au-delà de leurs fonctions biologiques (produire de l'oxygène, du bois, des fruits) ? Les a-t-on jamais vraiment considérés comme des êtres vivants, et surtout sociaux ? Soyons honnêtes (et là je me nounoie), au départ, je ne comptais pas spécialement lire cet ouvrage.

Peter WOHLLEBEN


LA VIE SECRÈTE DES ARBRES

mercredi 1 mai 2019

FUCK AMERICA


FUCK AMERICA

        LES AVEUX DE BRONSKY

traduit de l'allemand par Jörg Stickan

Ce roman m'avait été recommandé de longue date avec beaucoup beaucoup d'enthousiasme. Le titre me plaisait assez pour m'intriguer mais j'imaginais une sorte de récit pointant du doigt tous les travers de la société américaine, à notre époque. Quelque chose d'un peu énervé, de bouillonnant, de cynique, qui sort ses quatre vérités sans langue de bois et avec un humour piquant. En soi, l'idée ne me déplaisait pas mais ce n'était pas l'urgence non plus. Je pensais voir à peu près de quoi il retournait, un ouvrage de plus dans le genre, bon, peut-être en mieux vu l'enthousiasme mais bon, on n'a qu'une PAL... Je ne connaissais pas l'auteur alors. Je pensais même qu'il était américain. Erreur sur toute la ligne !

Edgar HILSENRATH


FUCK AMERICA

samedi 20 avril 2019

ÉVASION


OLD LONESOME

ÉVASION )

traduit de l'anglais (États-Unis) par Jacques Mailhos

Un roman qui m'a attirée par sa couverture magnifique et par son titre très évocateur. J'aimais bien l'idée d'une intrigue autour de douze détenus en cavale, avec toute l'Amérique à leurs trousses. J'y voyais un mix entre "Prison Break" et "Les douze salopards". De l'action, de la testostérone, du palpitant, du page-turner !
J'étais bien loin de la réalité du contexte de l'histoire...

Nous sommes en 1968, le soir du Réveillon. Douze détenus se sont échappés de la prison d'Old Lonesome rattachée à une petite ville du Colorado encerclée par les Rocheuses. Un peu le trou du monde. Les chances de s'en sortir sont minimes, en pleine nuit, dans le froid, et sous le blizzard, mais le vent de la liberté galvanise les évadés qui n'ont de toute façon rien à perdre.

Benjamin WHITMER


ÉVASION

dimanche 14 avril 2019

CHRONIQUES NEW-YORKAISES


CHRONIQUES NEW-YORKAISES

             JOURNAL D'UNE MANGAKA À NEW YORK

Alors que J'aime le natto et Un pigeon à Paris m'attendent dans ma PAL depuis un moment, je n'ai pas résisté quand j'ai vu ce manga dans ma bib. Le journal d'une mangaka à New York ? Peut-être en avais-je assez du duo assez classique Japon/Paris et qu'une escapade à New York me tentait bien. Un deux en un en terme de dépaysement et d'enrichissement culturel  !

Et pourtant ce qui m'a plu ici, c'est que ce n'est pas (à ma grande surprise, mais qui s'est avérée agréable assez rapidement) une comparaison systématique des moeurs new-yorkaises et japonaises, de façon de vivre, de penser, etc, de deux cultures.

KONDOH Akino


CHRONIQUES NEW-YORKAISES

lundi 8 avril 2019

THE PROMISED NEVERLAND - TOMES 2 ET 3


THE PROMISED NEVERLAND - TOMES 2 ET 3

Si je devais illustrer mes émotions et impressions de lecture à la fin du tome 3, ce serait :

Décidément, cette série qui paraissait si gentillette au début n'a plus le quart d'ombre d'une mignonnerie. L'heure est grave ! Très grave même ! La situation est désespérée ! Je ne sais même pas comment l'auteur a fait pour arriver à un tome 7 (et la série est toujours en cours si je ne me trompe). À la fin du tome 3, je ne vois pas d'issue à la situation des enfants de l'orphelinat de Grace Field House. Tout est décidément contre eux, je ne vois pas quel tour de passe-passe l'auteur pourrait trouver.

dimanche 31 mars 2019

LA PASSE-MIROIR - TOME 1


LA PASSE-MIROIR

              TOME 1 - LES FIANCÉS DE L'HIVER

Je n'aurais jamais cru que je pouvais encore craquer pour une série de fantasy jeunesse, à tel point que ce tome 1 à peine fini, j'aurais enchaîné sur le 2 si je l'avais sous la main ! J'ai dévoré ce livre comme ça faisait longtemps que je n'avais pas dévoré un livre, complètement happée par son univers impitoyable et ses rebondissements et retournements de situation effroyables, et j'ai vraiment hâte de le retrouver !
Repéré il y a 3 ou 4 ans comme coup de coeur de libraires, je m'étais empressée de noter la référence, toujours avide de découvrir des romans jeunesse qui valent le détour. J'étais aussi assez curieuse de cette série car l'auteure, Christelle Dabos, est française, et de la fantasy jeunesse française renommée, je n'en connais pas beaucoup.

Christelle DABOS


LA PASSE-MIROIR - TOME 1

LA PASSE-MIROIR - TOME 2

dimanche 24 mars 2019

LITTLE BIG MAN


LITTLE BIG MAN

(même titre dans l'édition française sous-titrée Mémoires d'un visage pâle)

Envie de revivre l'histoire légendaire de l'Ouest américain ? De vous dépayser temporellement et spatialement en plongeant au coeur de la vie des Indiens d'Amérique ? C'est ce que nous propose Jack Crabb, alias Little Big Man, à travers ses "mémoires de visage pâle" enregistrés sur magnétophone. 
À 10 ans, il est "enlevé" avec sa soeur par les Indiens (un quiproquo sacrément cocasse) et sera alors adopté et élevé dans la tradition cheyenne. C'est 100 ans plus tard qu'il nous restitue son histoire. Une histoire qu'on s'apprête à accueillir au départ avec sérieux et gratitude pour cette opportunité qui nous est donnée de partager le destin peu commun de cet Américain devenu Indien par la force des choses et de découvrir la culture cheyenne au plus près.

Thomas BERGER


LITTLE BIG MAN

lundi 4 mars 2019

ELLA MINNOW PEA


ELLA MINNOW PEA

            A NOVEL IN LETTERS

( L'ISLE LETTRÉE - UN ROMAN DE LETTRES )
traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie-Claude Plourde

Je ne sais plus comment je suis tombée sur ce roman. Il me semble que c'était une suggestion de lecture sur Goodreads. En tout cas, quand j'ai tilté que le titre de l'édition anglaise (qui est le nom de l'héroïne de l'histoire) représentait les lettres LMNOP (prononcées à l'anglaise of course) et qu'il s'agissait d'un roman reposant sur la manipulation de la langue et s'imposant des contraintes linguistiques pour raconter une histoire, j'ai eu un grand moment d'excitation, d'effarement, d'admiration pour l'auteur, de curiosité aiguisée pour ce défi littéraire de taille, bref, j'étais séduite d'emblée et il me fallait le lire de suite (c'était il y a au moins 3 ans... mais il faut dire que j'ai beaucoup hésité entre la traduction française et l'édition originale en anglais - c'est cette dernière qui a fini par l'emporter) !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...